Les meilleurs petits-déjeuners de Sotogrande

S’il est un repas que j’apprécie particulièrement prendre à l’extérieur, c’est le petit-déjeuner. En effet, commencer ma journée par un bon café en terrasse est un des nombreux plaisirs que j’aime m’octroyer de temps en temps.

Après avoir fait le tour de plusieurs bars et cafétérias des alentours, j’ai choisi de vous proposer deux adresses à Sotogrande qui valent vraiment le détour.

  1. « Pane & Cioccolato » à Pueblo Nuevo de Guadiaro

IMG_0600

Ce gastro bar propose également une carte pour se restaurer à midi. Son cadre à la décoration plutôt chic-romantique invite à la détente à peine franchi le pas de la porte.

IMG_0602

Mention spéciale aux viennoiseries et aux pains maison tous plus délicieux les uns que les autres et qui sauront ravir les papilles des plus gourmands.

IMG_0603

Si vous êtes comme moi, plutôt orienté salé le matin, je vous recommande chaudement les oeufs Bénédictes que vous pouvez accompagner de jambon cuit italien (prosciutto cotto) ou de saumon fumé.

IMG_0605

2. « Petit Bistro & Co. » à Sotogrande

Située derrière la galerie commerciale Paniagua, ce bar fait la part belle aux produits frais et s’inscrit sans conteste dans la tendance « santé/healthy » que l’on voit se développer un peu partout.

IMG_1013

Vous y trouverez un large choix de gateaux et de quiches faits maison et sans gluten.

IMG_1015

La décoration intérieure est à l’image des produits qui y sont fabriqués: simple, et pleine de goût.

fullsizeoutput_167c

En ce qui concerne le petit déjeuner, diverses options sont possibles, allant du classique petit-déjeuner espagnol (tostada et café) au petit-déjeuner paléo!

IMG_1019

Vous l’aurez compris, la tendance aux cafétérias raffinées qui mêlent alternatives exquises, saines et adaptées à tous les régimes, le tout dans un cadre où il fait bon se poser quelques instants gagne du terrain et on ne peut que s’en réjouir.

 

 

 

 

Publicités

Deux jours à Séville (en étant enceinte!)

Bonjour à tous!

Nous revoici avec une petite escapade à l’occasion de mon anniversaire. En effet, j’ai eu la chance de passer 3 jours à Séville à la fin du mois de mai et de faire découvrir cette magnifique ville à ma soeur, en visite pour l’occasion.

C’est la première ville que j’ai visitée lorsque j’ai posé les pieds sur le sol espagnol en 2008. A l’époque, j’avais été littéralement subjuguée par la couleur, omniprésente dans la ville. La diversité culturelle de celle-ci m’avait laissée sans voix. C’était ma première expérience en Espagne et j’étais loin de me douter que ce voyage allait changer le cours de ma vie à jamais.

Cet article, vous l’aurez compris, n’est donc pas un article de découverte mais plutôt un petit guide des incontournables selon moi, si vous vous rendez à Séville 1 jour ou 2 et que vous souhaitez optimiser au maximum votre séjour en vivant « local ».

  1. Le Logement

Nous sommes des adeptes des appartements et appart-hôtels. Nous n’avons pas dérogé à la tradition en louant un appartement pouvant accueillir jusqu’à 4 personnes en plein centre de Séville. Nous avons choisi l’appartement Life Appartment Alberto Lista, dans la rue du même nom. Ce n’est pas le logement le moins cher à Séville mais pour un séjour de 2 nuits pour 3 personnes (et deux chiens!), nous avons payé 220 euros. Un prix que nous considérons raisonnable, voyez les photos ci-dessous:

2. Le Transport

Séville se situe à environ 200km de chez moi, ce qui explique que nous n’y allions pas si souvent que cela et, pour nous y rendre, nous utilisons la voiture. En Andalousie, il n’y a pratiquement pas de péages sur les autoroutes et la majorité de ceux-ci sont sur l’AP7 Málaga. Pour Séville, c’est l’AP4 et l’unique péage coûte 7,50 euros.

Une fois dans la ville, si vous logez comme nous dans le centre, sachez qu’il vous sera pratiquement impossible de vous garer dans la rue et qu’il vous faudra trouver un parking. Nous avons choisi de laisser la voiture dans un parking couvert pour l’ensemble du séjour. Le plus proche de notre logement était le parking « Escuelas Pías » et il nous a coûté 43 euros pour 3 jours (depuis 15h le premier jour jusqu’à 10h le dernier jour). C’est assez cher pour l’Andalousie mais comparé aux prix dans d’autres grandes villes comme Barcelone, honnêtement, on ne s’en est pas si mal sorti que cela.

3. Les repas

L’avantage d’un appartement c’est que l’on peut stocker boissons et nourriture sans aucun soucis. En général nous faisons des courses et mangeons à l’appartement deux repas par jour mais cette fois-ci, puisqu’il s’agissait d’un court séjour, nous avons pris pratiquement tous les repas en extérieur. Sachez que Séville est une ville bon marché, où l’on mange très bien si on mange local bien sûr. Nous avons choisi de prendre nos deux petits déjeuners sur la « Alameda de Hércules » qui se trouvait à quelques pas de chez nous. Deux bons petits cafés con leche, 3 tostadas con jamón (catalana) et un jus d’orange fraîchement pressé pour 8 euros!

IMG_0198

Pour les repas, nous sommes allés au Rinconcillo, le plus vieux bar de Séville, qui se trouvait également à quelques pas de notre logement. Cet endroit est digne d’une petite visite si vous souhaitez vous imprégner de l’ambiance traditionnelle de Séville. Nous avons mangé côté restaurant mais vous pouvez aussi y déguster de délicieuses tapas, debout, au bar. Nous avons partagé quelques « raciones » classiques: ensalada mixta, calamares a la romana, salmorejo, espinacas con garbanzos et surtido de croquetas pour une quarantaine d’euros pour trois personnes.

maxresdefault

Le soir, nous avons simplement commandé une salade et une pizza sur l’application justeat car nous n’avions pas envie de ressortir après cette longue journée.

Le lendemain, nous avons mangé dans la taverne « Coloniales », plaza Cristo de Burgos. Une taverne très typique également dont la renommée n’est plus à refaire. Après une bonne heure d’attente (si vous évitez l’heure de pointe espagnole, vous ne devriez pas avoir de problème), nous sommes entrés et avons pu manger quelques « raciones »: solomillo al whisky, solomillo al roquefort, croquetas, tomate aliñado, berenjena gratinada, etc.

cloniales2

Le soir, nous sommes passés au Carrefour Express du coin de la rue et avons acheté de quoi grignoter à l’appartement: tomates-cerises, tortilla, salchichón, baguette.

4. Les visites

Le premier jour, nous sommes partis en repérage dans la ville. J’aime beaucoup faire cela quand je visite une ville. J’aime flâner et me perdre dans les petites rues afin de m’approprier en quelque sorte mon quartier d’accueil. Nous avons fini par faire un peu de shopping, les rues commerçantes Sierpes et Tetuán étant vraiment très proches de l’appartement. Par ailleurs, étant donné que nous n’avions qu’une seule vraie journée sur place et que mon état ne me permettait pas de battre la ville à pied, nous avons opté pour le tour en bus rouge le lendemain, ce qui nous permettait de nous promener tranquillement le premier jour. Nous pouvions prendre le bus rouge sur la Alameda de Hércules, pratique donc après le petit-déjeuner. Pour 13 euros par personne, vous pouvez découvrir la ville en 1 heure et faire tous les arrêts que vous souhaitez car le billet est valable 24 heures. Il faisait un temps magnifique (pensez à la crème solaire!) et ce fut une mise en bouche très complète pour ma soeur qui découvrait la ville. Nous avons vu les grands points incontournables de la ville, les différents quartiers et nous sommes également passés par Triana, de l’autre côté du Guadalquivir et par le parc de l’exposition universelle de 1992.

 

Un incontournable pour moi est le palais « Real Alcázar » qui depuis le tournage de Game of Thrones s’est hissé au sommet des activités à faire à Séville. Nous avions prévu d’y aller après avoir visité le centre et sa magnifique cathédrale mais nous avons dû rebrousser chemin car nous n’avions pas pris nos tickets en ligne et que la file était tout simplement immense! Si vous êtes allés au Vatican, c’était plus ou moins pareil, comptez deux bonnes heures d’attente. Qu’à cela ne tienne, nous y retournerons, c’est certain!

Si vous aimez les espaces modernes et l’architecture, je vous conseille d’aller faire un petit tour à l’espace « Metropol Parasol ». Cette énorme structure en bois en forme de champignon a été inaugurée en 2011 et ne passe pas inaperçue, croyez-moi! Pour 3 euros, vous accédez à la structure et une boisson vous est même offerte! Le point fort de cet espace, c’est bien sûr la vue imprenable sur Séville.

Enfin, un autre incontournable selon moi, c’est la spectaculaire Plaza de España qui fut construite afin d’accueillir l’exposition universelle de 1929. Située à côté du magnifique parc María Luisa, c’est un espace mêlant la brique à la céramique qui ne vous laissera pas indifférent. Certes, c’est une attraction touristique (vous pouvez même y faire de la barque!) mais c’est aussi l’occasion de découvrir toutes les provinces d’Espagne (48 sur 50 pour être précise) et de se prendre au jeu de chercher sa province de coeur.

5. En soirée

Bon, le climat de Séville permet de profiter de la ville en soirée où les températures sont nettement plus agréables qu’en plein après-midi. Je vous conseille donc de sortir le soir, de vous promener, d’entrer dans les bars et de vous y perdre. Cependant, pour moi, ce fut un peu différent cette fois-ci et honnêtement, je n’étais pas en état de sortir encore le soir après avoir fait des visites toute la journée. J’ai donc simplement choisi d’emmener ma soeur à un spectacle de Flamenco car elle n’en avait encore jamais vu. Je connaissais déjà deux bonnes adresses pour cela mais cette fois-ci je cherchais un spectacle qui aurait mêlé plusieurs sortes de danses (palos) tout en ne tombant pas dans le piège à touriste pourtant si facile à Séville. Après quelques recherches, nous sommes allés à La Casa del Flamenco. Le spectacle d’1 heure coûtait 18 euros par personne, ce qui n’est pas encore trop mal. Comme je m’y attendais, le spectacle était varié, la danseuse très (trop) expressive, elle changeait de robe à chaque danse.  Un vrai amateur de Flamenco ne s’y serait pas trompé mais cela a tout de même permis à ma soeur de découvrir cet art souvent mal connu. Si nous devions revoir un spectacle de Flamenco, je pense que je retournerais volontiers au Musée du Flamenco, un peu plus sérieux à mon avis et pour le même prix.

La photo est extraite de Google puisque comme dans tous les spectacles de Flamenco, on n’est pas censé prendre de photo…

la-casa-del-flamenco

C’est sur cette image que s’achève mon petit séjour à Séville. J’espère qu’il vous a donné envie de vous évader et de profiter de cette magnifique ville si chaleureuse et si colorée.

A bientôt!

Raphaëlle

Haul Espagne – Yves Rocher, Sephora, Primor, Maisons du Monde, Mothercare

Bonjour à tous!

Je vous présente, dans cet article, mes derniers achats effectués au centre commercial La Cañada à Marbella, au centre commercial Plaza Mayor à Malaga. Je vous présente également ma commande  en ligne sur le site d’Yves Rocher Espagne:

IMG_0175

IMG_0176

Mes achats à Maisons du Monde (Plaza Mayor)

IMG_0178

Mes achats à Mothercare (Plaza Mayor)

IMG_0180

Mes achats à Primor (La Cañada)

IMG_0179

Mes achats à Sephora (La Cañada)

IMG_0177

A bientôt,

Raphaëlle

Petites choses à savoir avant de partir en Espagne #1

Bonjour à tous!

Aujourd’hui je reviens avec un article qui m’a été inspiré de quelques vidéos trouvées sur Youtube concernant les Etats-Unis. J’ai donc choisi de faire ma version de celles-ci dans un post concernant l’Espagne ou plus particulièrement l’Andalousie. Je le précise car je ne voudrais pas m’attirer les foudres des autres régions! Commençons sans plus tarder!

  1. La dimension des lits

Cela peut paraître anecdotique et pourtant je vous assure qu’après 8 ans, je ne comprends toujours pas pourquoi l’Espagne a décidé de faire cavalier seul dans cette bataille! En Belgique, la taille standard pour un lit deux personnes est de 140×200. Ce format est de plus en plus remplacé pour son grand frère 160×200 voire même par le format XL 180×200. En Espagne, vous l’aurez compris, ce n’est pas le cas! La taille standard d’un lit est de 135×190!!! Oui, vous avez bien lu! Si vous avez de la chance, vous tomberez sur le « grand » format national de 150×200! N’allez pas croire que tous les espagnols sont de petite taille, c’est comme partout, il y a des grands et des petits, allez donc chercher à comprendre…

A cela, vous pensez également aux draps de lit et couettes qu’il faudra bien sûr adapter.

Colchones-y-Canapés-Pikolin-300x300

2. Les horaires

Grand sujet d’actualité en Espagne où l’on parle de plus en plus d’adapter les horaires à la moyenne européenne, ici, on vit résolument à un horaire décalé par rapport aux pays voisins. Quand je dis décalé, je ne parle pas d’une demi-heure à une heure comme c’est parfois le cas avec nos voisins du nord, loin de là. Si vous ne voulez pas vous retrouver pris de court, je vous conseille de lire attentivement ce qui suit, vous allez vite comprendre… Je vais diviser cette partie en trois et vous parler des repas, des horaires de travail et des heures d’ouverture des magasins.

Les repas

En Espagne, on mange 2 voire 3 bonnes heures après tout le monde. Ainsi, en général, les espagnols prennent juste un café et deux-trois biscuits chez eux avant de partir travailler le matin. Cela souvent vers 8h. Le vrai petit déjeuner, du moins, en Andalousie, se faisant sur le coup de 11h au bar du coin et se composant d’un café con leche et/ou d’un jus d’oranges pressées ainsi que d’une tostada (pain grillé) garnie d’huile d’olive, de tomate et de sel pour la version classique.

completo

Les plus gourmands prendront la version « catalana » garnie de jambon serrano ou ibérique:

show_blob

Contrairement à chez nous, le petit déjeuner est donc salé et ne se compose ni de céréales, de brioches ou de viennoiseries.

Après avoir avalé tout cela, vous comprendrez maintenant pourquoi le repas de midi ne se prend pas vers 12 ou 13 heures mais minimum vers 14h00, pouvant aller parfois, surtout en été, jusqu’à 16h. Celui-ci est le repas le plus important et est toujours chaud. Pour un espagnol, manger un sandwich, ce n’est pas manger! Que ce soit donc au restaurant de l’entreprise, au bar ou à la maison, on ne badine pas avec la pause-repas qui est souvent de 2 heures (j’y reviendrai après!). Le repas se compose toujours d’une entrée – primero,  du plat principal – segundo et d’un dessert – postre. Il existe partout des formules menú del día très économiques et qui vous permettront de goûter à la cuisine ibérique sans vous ruiner.

Menú-del-día1

Les espagnols tiennent fort à leur goûter ou merienda. Celui-ci se prend vers 18h et contrairement au petit déjeuner, c’est le moment de se faire plaisir avec une petite douceur. En Andalousie particulièrement, vous verrez les terrasses bondées de personnes prenant leur café con leche (oui, encore!) accompagné d’une pâtisserie qu’ils partagent entre eux sous 35 degrés!

merienda-dulca-post-paloma-1-500px

Pas étonnant qu’on ne serve donc pas de repas du soir avant 20h, sauf dans les lieux très touristiques. Ceci m’amène donc à vous parler du dîner. Qu’il se prenne à la maison ou à l’extérieur, le repas du soir ne commence jamais avant 21h pouvant bien sûr aller jusqu’à 23 heures. Contrairement à nos habitudes belges, les espagnols mangent chaud à midi (15h) et léger le soir. Vous les verrez donc souvent dans les bars en train de tapear avec des amis ou si vous êtes invités chez eux, vous partagerez souvent des choses simples comme une salade mixte, une tortilla, du jambon et du fromage accompagnés de piquitos.

tapas

Les horaires de travail

Loin du bon vieux stéréotype de l’espagnol qui ne travaille pas et dort la siesta tous les après-midis, je tiens ici à mettre « les points sur les i » concernant ces préjugés qui malheureusement persistent dans beaucoup d’esprits. Certes, les espagnols commencent leur journée de travail plus tard que les autres: les magasins ouvrent plus tard, les bureaux aussi mais, cela ne signifie pas pour autant qu’ils ferment à 17h ou 18h.

Les espagnols ont un horaire de travail que l’on appelle partido car il est divisé en deux. Ils commencent donc souvent leur journée vers 9 ou 10h jusqu’à 14 ou 15 h et reviennent travailler après la pause de midi vers 17h jusqu’à 20h. Avec une pause de midi de 2 heures, vous comprendrez certainement mieux pourquoi ils ont le temps de rentrer chez eux pour manger « chaud » et de faire une petite sieste avant de retourner travailler. Ce modèle n’est pas unique, vous trouverez également des endroits où le travail est en continu et où les employés font des journées de 8 heures, comme chez nous. Sachez également que beaucoup de personnes cumulent les boulots et ont un travail por la mañana et un autre différent por la tarde donc quand un espagnol vous dit qu’il travaille jusqu’à 14 heures, essayez de creuser un peu plus loin avant de l’envier, souvent ce n’est pas aussi chouette que cela y paraît, la crise et les salaires peu élevés expliquant en grande partie cela.

Les horaires d’ouverture

Comme je viens de le mentionner, en général, les magasins ouvrent vers 10h, 9h pour les supermarchés et ferment vers 21 ou 22h. C’est donc pratique lorsque l’on sort du boulot à 20h, un bon point pour l’Espagne! Cependant, il n’est pas rare que vous rencontriez des enseignes où l’horaire est également partido. En effet, entre 14h et 17h, de nombreux endroits sont fermés, ce qui surprend souvent les touristes. Comme dit ci-dessus, ce n’est pas que la journée se termine à 14h, c’est surtout qu’elle se prolonge jusqu’à tard le soir. Je tiens à préciser que je ne parle que des commerces, si vous devez vous rendre à la banque ou dans un service administratif, les horaires pour les clients sont souvent restreints à la mañana soit jusqu’à 14h-14h30. Autre curiosité, en Andalousie, dans certaines villes, les magasins ferment le samedi après-midi! Mieux vaut être avertis!

45581591

C’est tout pour ce premier volet de petites choses à savoir, j’espère que cette petite série vous plaira. En tout cas,  je pense en faire d’autres car il y a tellement de choses à dire que cela ne tiendrait pas dans un seul post.

A bientôt!

Raphaëlle

Hola a todos,

Este post es el primero de una serie que quiero dedicar a las diferencias entre España y Bélgica (o Francia). Subiré otro post que habla del mismo tema pero al revés  – para los españoles que quieran viajar al norte digamos.

Hasta prontito!

 

Throwback

Il y a des choses qui n’échappent pas à Facebook! Alors que je pensais avoir supprimé tous les articles de mon ancien blog, Facebook me rappelle gentillement qu’on ne se défait pas si facilement du monde virtuel et me rappelle aujourd’hui ce que j’ai écrit il y a maintenant 5 ans! Ma vie a bien changé depuis (ou pas…) et c’est avec nostalgie que j’ai décidé de partager ce petit bout de carnet secret sur WordPress. 

 

Un an après…
April 17, 2011
Happy anniversary!

Et oui, le 6 avril 2010, nous étions de retour en Andalousie après plusieurs mois passés au plat pays. Même si cela n’a pas toujours été simple, une chose est sûre, nous sommes toujours là! C’est que cette terre ingrate ne doit pas l’être tant que ça pour que 12 mois se soient déjà écoulés et qu’il en reste encore manifestement beaucoup d’autres à venir…
Tout commence donc en avril 2010, après un long voyage en voiture (à l’époque l’audi TT de Mario, pas des plus pratiques pour faire un déménagement trans-européen!), nous arrivions enfin à La Linea de la Concepcion! Nous avons emménagé dans un bel appartement dans une zone résidentielle « champignon » comme je les appelle. Tout ce qu’il y a de plus commun sur la Costa del Sol après Marbella. « Vista Hermosa » de son petit nom, que je rebatiserai plus tard « Wuthering Heights »… En effet, même si l’appartement était spacieux (3 chambres et deux salles de bain), neuf, confortable et moderne, nous n’y sommes jamais restés qu’un mois car perché en haut de la montagne, battue jour et nuit par les vents du détroit, « Vista Hermosa » est inaccessible sans voiture et se situe à 10km de la frontière.
Le mois d’avril aura été un mois plein d’incertitude, de crainte… Je suis arrivée sans avoir de boulot et sans avoir de permis de conduire, ce qui n’est pas qu’un détail quand on habite en Andalousie! Heureusement, cela ne durera pas longtemps ;o)
En effet, le 26 avril 2010, j’obtiens mon premier entretien à Bwin, compagnie de paris sportifs et de Poker… Le job? Ben « Sportsbook Customer Service » ou « Service Clients » si vous préférez! On est très loin des tableaux verts ou noirs, des craies blanches et de couleurs, de la sonnerie de la récré, des T.P. et des bulletins… Trop loin même mais un travail est un travail et par les temps qui courent, il serait bête de le refuser!
Donc depuis le 10 mai 2010, je squatte une équipe française! J’écris des e-mails et je réponds au téléphone à longueur de journée. Je gère différents tools, j’écris des templates, j’utilise Outlook, je passe du septante au soixante-dix, j’explique MisterCash… trop d’la boule quoi! Le tout en FRANCAIS! Ce n’est évidemment pas le job de mes rêves (mon pauvre anglais ne dira pas le contraire), ça ne l’est pour personne au fond mais c’est un job et c’est un CDI en plus! Qui dit CDI dit sécurité et depuis mon aventure au pays de Tintin, ce que je recherche, c’est la sécurité.

Mais revenons à La Linea! Nous habitons donc au « centre-ville » de la Linea depuis que j’ai obtenu mon contrat chez Bwin. L’expression « centre-ville! » me fait bien rire, c’est qu’il faut l’avoir vu pour le croire! Ici, pas de métro, de tram ou de segway, La Linea n’est pas une ville, ce n’est pourtant pas non plus un village non, c’est une jeune frontière… 140 ans en 2010! Nous nous sommes donc rapprochés de la frontière (qui n’est plus qu’à 2 kilomètres) et avons par la même occasion échangé « Wuthering Heights » pour « Barakieland »! Et franchement, je n’exagère pas… La frontière n’amène forcément pas que du positif et avec le commerce de tabac et d’alcool certaines personnes ont vite compris comment se faire un peu d’argent de manière peu honnête… Après un an, je peux le dire: « on s’y fait »! C’est comme tout! Puis la Linea a des points positifs, si si! Alors:
Tout d’abord la proximité avec la frontière: plus de problème de grève du TEC ou de la SNCB ;o) Non non, moi je vais travailler toute seule en mettant une jambe devant d’autre! 30 minutes séparent ma demeure de mon lieu de travail! Ceci explique aussi pourquoi le moyen de locomotion le plus répandu ici soit le SCOOTER! Super pratique surtout en été! 30 minutes de marche en hiver ça dégourdit les jambes mais alors sous 40 degrés, ça a plutôt l’effet inverse…
Ensuite, il y a le ciel, le soleil et la mer comme dit la chanson! la Linea ce sont aussi deux plages, deux bords de mer, l’occasion de pratique un peu de footing ou de sortir s’aérer et respirer l’iode à plein poumons! Etpourtant, quand on a la mer a portée de main, croyez-moi que ce n’est pas la même chose… j’ai dû sortir une petite dizaine de fois faire une longue balade le long de l’eau… Shame on me!
La Linea enfin est une zone de bars assez intéressante même si elle ne vaut pas notre Carré légendaire! Pourtant j’y ai vu des similitudes: une place (carrée) avec des bars, des bars et des bars… et des gens qui boivent et chantent et dansent jusqu’aux petites heures! La zone de « marcha » est concentrée et à 5 minutes à pied de mon appart, pratique pour faire la fête!

La nouvelle année commence enfin et avec elle, un tas de nouveaux projets voient le jour! (j’avais symboliquement décidé que 2011 serait mon année!). Le premier et non des moindres, c’est de passer le permis de conduire! Qu’il est bon au passage de pouvoir noter sur sa to-do list perso: « fait! » A 27 ans, j’ai enfin obtenu mon permis de conduire!!! Mieux vaut tard que jamais n’est-ce pas? Bref, le permis en poche, la voiture dans le garage, me voilà enfin armée pour affronter le marché de l’emploi andalous et surtout pouvoir enfin reprendre une vie active et indépendante: Sport, rando, plage, cours de langue, danse et autre, j’arriiiiive!

Avec le printemps les projets fleurissent et je parle surtout de reprendre mes études aussi! Grenade, Malaga, Uned, je ne sais pas encore… FLE, ELE, traduction, philologie? Master? J’ai un projet de thèse aussi mais là, je vise très haut! Pas facile d’être belge, licenciée (maîtrise pour les Français) en anglais et vivant en Andalousie à la frontière avec Gibraltar… Je ne peux en effet pas donner cours d’espagnol à Gibraltar car je n’ai pas le titre requis, je ne peux pas non plus donner cours d’anglais à Gibraltar car l’anglais est la langue officielle, je ne peux pas donner cours d’anglais en Espagne (sauf si concours mais c’est un autre et vaste sujet) car les natifs ont priorité, il me reste l’option du cours de français en Andalousie :o)! Cap donc sur ce GROS projet!!!

Cela dit, une porte va peut-être s’ouvrir sur l’enseignement à Gibraltar! Pour ceux qui croient au destin et à ce genre de chose, le 26 avril 2011, j’ai ma seconde interview à Gibraltar, pile un an après celle de Bwin mais pour un poste de Qualified Teacher cette fois! Croisons les doigts!

En conclusion, même si je me plainds énormément, je reconnais que cette année m’aura apporté beaucoup de positif au bout du compte:
Un permis de conduire, une voiture, un CDI, un pied dans Gibraltar, l’autre en Espagne, je peux taper sur un clavier Qwerty sans regarder les touches ;o)! J’en passe sûrement mais je suis convaincue que la deuxième partie de l’année m’apportera de plus belles choses encore!

Empties #1 avril 2015 – abril 2015

Bonjour à tous,

Comme dit le dicton: « Petit à petit, l’oiseau fait son nid »! Cela fait presque deux mois que j’ai créé ce blog et ce joli mois de mai se place sous le signe de l’expansion. Après la catégorie « recettes », j’estime avoir enfin assez de recul pour me lancer et vous présenter, tous les premiers du mois, mes produits terminés du mois précédent. Les articles sur les « empties » sont très populaires sur le net et ils me plaisent beaucoup dans la mesure où ils me permettent de découvrir des nouveautés et de m’en faire une idée avant de les acheter moi-même. Je vous rassure, je ne pense pas vous présenter tout et n’importe quoi non plus car je doute fort que savoir le type de dentifrice que j’utilise vous intéresse vraiment et vous soit d’une quelconque utilité. Il faudrait que ce type de produit m’apporte vraiment un plus pour que je juge utile de le partager ici.

Voici donc, sans plus attendre, les produits que j’ai terminés en avril:

IMG_4061

1. Crème de douche nivea à l’huile de jojoba et à la noix de coco (Nivea Belgium)

J’ai acheté ce produits lors de mon dernier séjour au Plat Pays. Cette crème de douche n’est malheureusement pas disponible ni en Espagne, ni à Gibraltar. J’ai adoré utiliser ce produit d’abord parce que la réputation des crèmes de douche Nivea n’est plus à refaire et ensuite car elle a un véritable effet nourrissant sur la peau. Si comme moi, vous n’avez pas la peau particulièrement sèche, vous pouvez allègrement passer la case crème hydratante juste après la douche car votre peau sera parfaitement douce et soyeuse. Je rachèterai très certainement ce produit lors de mon prochain voyage en Belgique et en plusieurs exemplaires cette fois-ci!

2. Shampooing texturisant Elsève Volume Collagen pour cheveux fins. (Elsève Belgium)

J’ai d’abord découvert ce shampooing en Allemagne, il y a quelques années. Au début, je ne le trouvais que dans ce pays, ensuite, j’ai eu la chance de tomber dessus au Delhaize près de chez mes parents, en Belgique. Malheureusement, cette gamme de la marque Elsève n’est pas disponible ni en Espagne ni à Gibraltar et j’aimerais vraiment comprendre pourquoi?! C’est un shampooing qui fonctionne très bien sur mon type de cheveux et leur apporte un réel volume. Je suis entièrement satisfaite de ce produit et, comme la crème de douche Nivea, je pense me faire un stock de réserve la prochaine fois que je partirai en Belgique ou en Allemagne. Pour mes amis belges (et plus particulièrement, les liégeois), sachez que si vous avez l’occasion d’aller en Allemagne, les produits de grande surface y sont VRAIMENT moins chers, ça vaut le coup de faire une petite virée par là et de se ravitailler, croyez-moi!

3. La crème pour les mains et les ongles Roses et Reines de L’Occitane en version mini de 10 ml

Enfin un produit qu’on trouve partout, me direz-vous! J’ai récemment fait l’acquisition d’un petit pochon spécial mains de chez L’Occitane. Celui-ci contenait une lime à ongles, un savon à la rose et deux crèmes pour les mains: la classique crème au beurre de karité (un best-seller de la marque) et une crème en format mini, à la rose. Je suis littéralement tombée amoureuse de cette odeur de rose, qui est un délice et qui ne fait pas du tout vieillot. La texture est plus fluide que la crème au karité, ce qui me laisse penser que pour les mains très sèches, elle n’hydratera probablement pas assez. Par contre, l’odeur est tellement addictive que j’en remets plusieurs fois par jour! C’est un gros coup de coeur pour ma part et je compte bien sûr la racheter pour moi mais aussi pour ma maman qui devrait adorer. Si vous ne savez pas encore quoi offrir à votre mère pour la fête des mères, allez faire un petit tour chez L’Occitane, vous y trouverez certainement votre bonheur.

4. L’eau fraîche équilibrante Absolu Tiaré d’Acorelle en flacon de 30 ml. Eau fraîche à base d’huiles essentielles d’Ylang-Ylang et d’orange.

J’ai commandé cette eau fraîche sur le site espagnol Adonianatur l’été dernier et je l’ai terminée récemment car je voulais simplement m’en débarrasser. J’évite d’accumuler des tas de produits (par manque de place principalement) et généralement, j’attends d’avoir terminé un parfum avant d’en acheter un autre. Comme il s’agissait d’un flacon de 30 ml, il n’a pas fait long feu! Pour ceux qui ne connaissent pas la marque Acorelle, il s’agit d’une marque française de cosmétique bio certifiée Ecocert, qui est surtout spécialisée dans les produits d’épilation à base de sucre de canne et de cires végétales. Respectant l’utilisation de produits 100% naturels, cette eau fraîche est formulée à base d’huiles essentielles et d’extraits 100% naturels. Cette eau-ci en particulier offre, entre autre, des notes très douces d’orange, de bergamote et d’ylang-ylang. Son parfum est délicat et relaxant. Je ne pense pas racheter ce produit sous ce format-là dans l’immédiat car il a une odeur certes très agréable, mais qui ne tient pas assez sur la peau à mon goût. J’aime porter des parfums qui me suivront tout au long de la journée et puisqu’il s’agit d’une « eau fraîche », elle rafraichit bien et est idéale en vacances par exemple, mais ne « parfume » pas assez. Pour un parfum plus intense, il faut se tourner vers les eaux de toilette de la marque mais sachez que ce n’est plus le même budget même si cela reste raisonnable: comptez 30 euros pour une eau de toilette contre 19 euros pour une eau fraîche. Je me laisserai probablement tenter par l’eau de toilette à l’orchidée blanche ou à la fleur de cerisier, mais pas tout de suite.

5. La crème de douche gommante au bouleau et le jus de bouleau de Weleda.

Je vous ai brièvement parlé de ces produits dans un précédent article et je peux enfin vous dévoiler mes impressions. Comme annoncé, j’ai plutôt été insatisfaite de ces deux produits dont j’attendais vraiment beaucoup (trop, peut-être). En presque 32 ans de ma vie, jamais je n’avais entendu parler de cure de jus de bouleau et pourtant, dernièrement, il semblerait que ce soit devenu à la mode. J’ai suivi cette cure pendant 2 semaines (ce qui n’est peut-être pas assez) et très honnêtement, je n’ai pas compris cet engouement pour ce produit. Je n’ai pas ressenti de bienfaits particuliers sur ma peau, mon état général ou même – attention, moment transit – sur mes intestins puisqu’il s’agit d’un jus que l’on boit pour une cure de nettoyage de l’intérieur. Deux hypothèses: soit je n’avais rien à éliminer (euh… pas certaine!), soit ce jus ne marche tout simplement pas sur moi! (hypothèse la plus probable!). Bref, je ne vais pas m’étaler sur ce sujet, la réponse est claire: non, je ne rachèterai pas ce produit qui plus est, est assez onéreux. En ce qui concerne la crème gommante, je n’ai pas non plus apprécié ce produit. Son effet gommant est tellement subtil qu’il faut presque chercher les grains à la loupe, sa fluidité m’a fait vider le flacon en un rien de temps, l’odeur très… verte, naturelle, rappelant les bois de sapins n’est pas désagréable en soi mais elle ne transporte pas non plus. Le combo des deux produits se solde par un échec pour ma part. Grande déception donc car Weleda est une marque j’apprécie énormément pour d’autres produits de soins.

6. Le traitement reconstructeur « Elixir de Macadamia » de Stylius, Mercadona.

Il s’agit du dernier traitement pour cheveux très secs et abîmés de Mercadona (célèbre supermarché espagnol), pour le plus grand plaisir de mes lectrices espagnoles! Le packaging de la gamme rappelle de manière flagrante les produits américains « Macadamia Natural Oil » qui sont introuvables en Espagne et qui font une fureur aux Etats-Unis. C’est donc sans surprise que Mercadona propose un « dupe » de ces produits, à moindre prix. Notez qu’il n’est pas question ici de produits bio ou même naturels. J’ai acheté le shampooing et le traitement reconstructeur en même temps, l’automne dernier, car mes cheveux étaient vraiment dans un état catastrophique après l’été. Le traitement reconstructeur se présente sous la forme de trois doses de 15ml à appliquer sur vos cheveux après votre shampooing (1 fois par semaine). Il ne faut pas laisser poser ce soin comme un masque mais bien le rincer directement (la notice dit de laisser poser 1 minute mais bon…). Ce produit est enrichi en huile de noix de macadamia et en monoï, c’est pour cela qu’il convient aux cheveux très secs et abîmés. J’ai plutôt été satisfaite de ce produit pour son rapport qualité-prix: Pour quelques euros, ce traitement fonctionne plutôt bien (du moins sur mes cheveux, je ne sais pas si c’est le cas pour des cheveux très épais et frisés par exemple). J’ai aimé le format en petite dose, très facile à transporter en voyage notamment. En ce qui concerne son efficacité, je trouve que ce soin dit « reconstructeur » ne reconstruit pas spécialement les cheveux abîmés mais il est vrai qu’il les gaine et leur rend un fini soyeux. Je rachèterai probablement ce produit cet été, en prévention des dommages qui pourraient être causés par le soleil et la mer.

Voilà, c’est tout pour cette première revue. J’espère qu’elle vous aura plue et vous sera utile. Je vous retrouve la semaine prochaine pour encore plus de nouveautés.

Bon week-end et à bientôt!

Hola a todos,

Como dice el refrán: « Poco a poco, el pájaro construye su nido! » Ya han pasado casi dos meses desde que he creado este blog y este precioso mes de mayo es el mes de la « expansión ». No pude inaugurar esta nueva sección simplemente porque no tenía suficientes productos para hacerlo antes. Así que pongo en marcha el concepto de « productos terminados » o « empties » en inglés, cada primero de mes. En estos artículos, os presentaré los productos que terminé el mes anterior y que merecen una pequeña reseña al respecto. Este tipo de artículos es muy popular y me gusta mucho porque me permite conocer cuales son las novedades y hacerme una idea antes de comprarlas. No os voy a presentar cualquier producto con el único propósito de redactar un artículo sino que pienso enfocar mi reseña en los productos que considero puedan ser útiles para vosotros.

Así que sin más preámbulos, os dejo con mis primeros productos terminados:

1. La Crema para la ducha con aceite de jojoba y coco (Nivea Bélgica)

Compré este producto durante mi última estancia en Bélgica. Esta crema de ducha no está, por desgracia, disponible ya sea en España o en Gibraltar. Me encantó el uso de este producto, en primer lugar porque la reputación de las cremas de ducha de Nivea es irrefutable y porque ésta tiene un verdadero efecto nutritivo. Si no tenéis una piel particularmente seca, podéis saltaros el paso « hidratación » de vuestra rutina porque vuestra piel estará perfectamente suave y sedosa. Volveré a comprarla durante mi próximo viaje a Bélgica pero compraré varios botes esta vez!

2. El champú para cabello fino Elvive volumen colágeno (Elvive Bélgica)

La primera vez que descubrí este champú fue en Alemania, hace unos años. Después lo encontré por casualidad en el Delhaize cerca de la casa de mis padres en Bélgica. Lamentablemente, este producto no está disponible en España o Gibraltar y realmente me gustaría entender por qué?! Se trata de un champú que funciona muy bien en mi tipo de cabello y hace que tengan muchísimo volumen. Estoy totalmente satisfecha con este producto. Al igual que con las cremas de ducha Nivea, creo que me haré una reserva la próxima vez que vaya a ir a Bélgica o a Alemania. Si tenéis la oportunidad de ir de viaje a Alemania, los productos de belleza comerciales son realmente más baratos allí!

3. La crema de manos y uñas a la rosa de L’Occitane en formato Mini 10ml

Por fin un producto que está en todas partes me diréis! Recientemente adquirí un estuche especial para manos y uñas de L’Occitane. Contenía una lima de uñas, un jabón de rosas y dos cremas para las manos: la clásica crema de manteca de karité (éxito de ventas de la marca) y una crema a la rosa en formato mini. Me he enamorado literalmente de la crema a la rosa, que es una delicia y que no huele a « viejo » en absoluto. La textura es más suave que la crema con la manteca de karité, por lo que me hace pensar que para las manos muy secas, probablemente no aporte una hidratación suficiente. El olor es tan adictivo que no paro de ponérmela varias veces al día! Este es un gran favorito para mí y tengo la intención de volver a comprarla para mí y también para mi mamá a quien le tiene que encantar. Si no sabéis qué regalar a vuestra mamá para el Día de la Madre, id a L’Occitane, sin duda encontraréis un buen regalo.

4. El agua fresca equilibrante Absolu Tiare de Acorelle de 30 ml.

Pedí el agua fresca en el sitio español Adonianatur el verano pasado y la terminé hace relativamente poco. Trato de no acumular una gran cantidad de productos (sobre todo por falta de espacio) y, en general, espero a haber acabado un perfume antes de comprar otro. Como se trataba de una botella de 30 ml, no me duró mucho tiempo. Para aquellos que no conocen la marca Acorelle, es una marca francesa de cosméticos orgánicos certificados por Ecocert, que está especializada principalmente en los productos de depilación a base de caña de azúcar y ceras vegetales. Al respetar el uso de productos 100% naturales, esta agua fresca está formulada con aceites esenciales y 100% de ingredientes naturales. Esta agua fresca en particular lleva, entre otras cosas, notas muy dulces de naranja, bergamota y ylang-ylang. Su fragancia es delicada y relajante. Aún así, no creo que vuelva a comprar este producto en este formato porque es cierto que el olor es muy agradable pero no se queda en la piel. Me gusta usar perfumes que me van a seguir durante todo el día. De hecho un « agua fresca » refresca bien por lo que es ideal en las vacaciones, por ejemplo, pero para el día a día, no es suficiente. Para una fragancia más intensa, la marca Acorelle propone unas eaux de toilette, pero claro, ya no es el mismo presupuesto, aunque siga siendo muy razonable: contad unos 30 euros por una colonia contra 19 euros por el agua fresca. Probablemente me deje seducir por la colonia con orquídea blanca o la de cerezos en flor, pero no por ahora.

5. La crema de ducha exfoliante al abedul y el zumo de abedul de Weleda.

Hablé brevemente sobre estos productos en un artículo anterior y por fin os puedo revelar mis impresiones. Como os dije, me quedé poco satisfecha con ambos productos de los que esperaba mucho (demasiado, tal vez). En casi 32 años de mi vida, nunca había oído hablar de curas con zumo de abedul, sin embargo, últimamente, parece que se ha puesto de moda. Seguí esta cura durante 2 semanas (lo que tal vez no fuera suficiente) y sinceramente, no entiendo esta movida con este producto. No he sentido ningún beneficio especial en mi piel, mi condición general o incluso – cuidado, momento tránsito – mis intestinos porque es un jugo que bebemos para limpiarnos desde dentro. Dos hipótesis: o no tenía nada para desintoxicar (lo dudo) o este producto simplemente no me funciona (lo más probable!). En resumen, no, no pienso volver a comprar este producto porque además, es bastante caro. En cuanto a la crema exfoliante, no me gustó mucho. Su efecto exfoliante es tan sutil que casi tenemos que usar una lupa para fijarnos en los granos, la fluidez del producto hizo que la botella se me acabara en muy poco tiempo, el olor … muy verde, natural, que recuerda a un bosque, no es desagradable en sí mismo, pero no transporta tampoco. La combinación de los dos productos es un fracaso para mí. Así que me llevo una gran decepción porque Weleda es una marca que realmente aprecio para otros productos de cuidado.

6. El tratamiento reconstructor « Elixir Macadamia » de Stylius, Mercadona.

Este es el último tratamiento de Mercadona para cabello muy seco y dañado, para el deleite de mis lectores españoles! El envase de la gama recuerda los productos americanos « Macadamia Natural Oil », que no se encuentran en España y son muy populares en los Estados Unidos. Por lo tanto, no es sorprendente que Mercadona ofrezca una « duplicado » de estos productos a un precio más bajo. Tened en cuenta que no se trata de productos orgánicos o incluso naturales. Me compré el champú y el tratamiento reconstructor al mismo tiempo el otoño pasado porque mi pelo estaba realmente en un estado catastrófico después del verano. El tratamiento Reconstructor viene en la forma de tres dosis de 15 ml para aplicar en el cabello después del champú. No hay que dejarlo como una máscara y se puede enjuagar directamente (las instrucciones dicen que hay que dejarlo 1 minuto, pero bueno …). Este producto está enriquecido con aceite de nuez de macadamia y Monoï por lo que es muy adecuado para el cabello seco y dañado. En cambio, me quedé satisfecha con este producto por su reporte calidad-precio: por unos pocos euros, este tratamiento funciona bastante bien (al menos en mi pelo, no sé si este es el caso para el pelo muy grueso y rizado por ejemplo). Me gustó el formato en pequeñas dosis muy fáciles de llevar de viaje. En cuanto a su eficacia, me parece que este tratamiento llamado « reconstructor » no reconstruye específicamente el cabello dañado, pero es cierto que lo suaviza y le deja un acabado sedoso. Volveré a comprar este producto este verano en prevención de los daños que pudieran ser causados ​​por el sol y el mar.

Bueno, eso es todo para esta primera reseña. Espero que os haya gustado y os haya ayudado. Nos vemos la semana que viene con aún más novedades.

Qué tengáis un buen fin de semana y hasta pronto!

Balades dans le Campo de Gibraltar / Paseos en el Campo de Gibraltar

Bonjour à tous!

Je vous retrouve aujourd’hui avec un nouvel article de ma section « Escapades ». Cette catégorie me permet en fait de partager avec vous mes coups de coeur concernant le voyage au sens large du terme. J’avais commencé un blog en 2008 sur http://www.shutterfly.com (lien dans le menu) mais la taille de mes photos et surtout, la quantité de celles-ci étant de plus en plus importante, j’ai arrêté de le mettre à jour en 2013 si mes souvenirs sont bons. Vous pouvez toujours aller jeter un coup d’oeil à mon blog ici si vous le souhaitez.

Nous avons profité du week-end de Pâques et du temps radieux pour nous balader dans la région. Pas de grande découverte pour nous qui vivons depuis 5 ans jour pour jour à La Línea, mais j’ai pensé que cela vous plairait peut-être de découvrir des petits coins peu connus des touristes qui se rendent souvent dans cette partie de l’Andalousie dans le seul but de visiter Gibraltar. De plus, c’est un moyen pour moi de mettre en valeur notre belle région et de vous donner envie de vous y arrêter un jour, qui sait?

Notre première promenade fut au barrage (presa) du fleuve Guadarranque à Castellar de la Frontera. A seulement 10 minutes en voiture de La Línea de la Concepción, cet endroit vous assure un dépaysement total. Castellar de la Frontera est un petit village médiéval qui fait partie du Parc Naturel de los Alcornocales (el alcornoque = le chêne-liège). Ce parc abrite également le grand barrage du fleuve Guadarranque (« Guada » provient de l’arabe et signifie justement « fleuve ») qui se jette dans la baie d’Algésiras, toute proche. Plusieurs sentiers de randonnée sont possibles dont une voie romaine « calzada » (préparez-vous à gravir des dizaines et des dizaines de marches) qui mène directement au coeur de la villa médiévale ou bien le mirador du barrage (Mirador del Embalse de Guadarranque), notre choix. Après une promenade d’environ 2 kilomètres, on arrive au fameux au mirador, l’horizon s’ouvre sur le barrage (côté artificiel et humanisé) et le parc naturel s’étend devant vous.

IMG_3929

Presa de Guadarranque (Castellar de la Frontera)

IMG_3927

Presa de Guadarranque (Castellar de la Frontera)

IMG_3928

Presa de Guadarranque (Castellar de la Frontera)

IMG_3930

Presa de Guadarranque (Castellar de la Frontera)

IMG_3931

Presa de Guadarranque (Castellar de la Frontera)

Notre deuxième balade est bien connue des habitants de La Línea qui s’y retrouvent le week-end pour s’adonner à des loisirs divers comme la course à pied, le vélo ou encore le pique-nique familial. Il s’agit d’une promenade « santé » à La Línea, qui démarre à la tour (la Torre Nueva) à Venta Melchor et se termine à la Hacienda de la Alcaidesa en longeant la plage. En tout, une balade linéaire de 6 kilomètres sur du plat, ce qui la rend praticable par tous. On y admire surtout la vue sur la méditerranée et la flore exceptionnelle des plages au printemps (oui, il y a de l’herbe et même des fleurs!). On aperçoit aussi des bunkers datant de la seconde guerre mondiale (il existe d’ailleurs une route des bunkers si ce sujet vous intéresse), quelques ruines et le rocher de Gibraltar en arrière-plan. Nous avons eu de la chance puisque des cavaliers se promenaient justement sur la plage au moment où nous y étions.

IMG_3963

Playa de Santa Clara (La Línea de la Concepción)

IMG_3964

Playa de Santa Clara (La Línea de la Concepción)

IMG_3966

Playa de Santa Clara (La Línea de la Concepción)

IMG_3957

Playa de Santa Clara (La Línea de la Concepción)

IMG_3949

Playa de Santa Clara (La Línea de la Concepción)

Hola a todos!

Hoy volvemos con un nuevo artículo de mi sección « Escapadas ». En esta categoría, comparto con vosotros mis favoritos sobre los viajes en el sentido amplio de la palabra. Comencé un blog en el 2008 en http://www.shutterfly.com pero lo dejé poco a poco dado que el tamaño de mis fotos y, sobre todo, la gran cantidad de ellas, me impedía subirlas. Si no me equivoco, dejé de actualizarlo en 2013. Aún así, todavía podéis echarle un vistacito. Aquí os dejo el enlace (también podéis encontrarlo en el menú).

Aprovechamos el fin de semana de Pascua y el buen tiempo para pasear por la zona. Ningún gran descubrimiento para nosotros que llevamos justo 5 años en La Línea, pero pensé que os podría interesar poder descubrir rincones desconocidos de los turistas que suelen visitar esta parte de Andalucía con el único propósito de ver Gibraltar. Además, es una manera para mí de enseñaros nuestra hermosa región y tal vez, daros ganas de viajar hasta aquí, ¿quién sabe?

Nuestro primer paseo fue a la Presa del Río Guadarranque en Castellar de la Frontera. A sólo 10 minutos en coche de La Línea de la Concepción, este lugar garantiza un gran cambio de escenario! Castellar de la Frontera es un pequeño pueblo medieval que forma parte del Parque Natural de Los Alcornocales. El parque también alberga la presa del río Guadarranque (« Guada » proviene del árabe y significa precisamente « río ») que desemboca en la Bahía de Algeciras, muy cerquita. Varias rutas de senderismo son posibles incluyendo un camino romano « La Calzada de la Dehesa Boyal » (prepararos para subir decenas y decenas de escalones) que conduce directamente al corazón de la villa medieval. Otra alternativa es el sendero del Mirador de la presa (Embalse del Mirador Guadarranque) y fue nuestra elección. Después de una caminata de unos dos kilómetros, se llega al famoso mirador y, en el horizonte, se abre la presa (lado artificial y humanizado – las mejores vistas siendo las del pueblo viejo de Castellar) y la amplitud del parque natural se extiende ante nuestra mirada.
Nuestro segundo paseo es bien conocido por los Linenses que se reúnen el fin de semana para disfrutar de diversas actividades de ocio, como correr, montar en bicicleta o hacer un picnic familiar. Se trata de una sendero de « salud » a lo largo de la playa, que comienza en la Torre Nueva en Venta Melchor y termina en la Hacienda de la Alcaidesa. En total, una caminata recta y llana de 6 km, por lo que es practicable por todos. Se aprecia la vista al mar mediterráneo, la excepcional flora que nos ofrecen las playas en la primavera (sí, hay hierba e incluso flores!). También encontramos unos búnkers de la Segunda Guerra Mundial (existe una ruta de los búnkers si os interesa), algunas ruinas y podemos ver el Peñón de Gibraltar. Tuvimos mucha suerte porque nos encontramos con unos jinetes que estaban paseando por la playa cuando llegamos allí.

Ma commande Velasdeolor.es / Mi pedido a Velasdeolor.es

Si comme moi, vous résidez en Espagne et que vous êtes amateurs de bougies Yankee Candle, sachez qu’il existe un site web où vous pouvez les commander et vous les faire livrer dans tout le pays! Ce site c’est velasdeolor.es et leur entrepôt se situe dans la province de Cadix, à Puerto de Santa María pour être plus précise.

Je suis tombée sur ce site vraiment par hasard il y a deux jours et j’ai passé ma première commande illico presto. Elles me sont parvenues hier après-midi, en parfait état. Je souligne donc ici l’efficacité du service de livraison qui promet un arrivage de vos colis dans les 72 heures et qui tient ses promesses! Par ailleurs, il est impossible que les jarres arrivent abîmées ou cassées vu la quantité d’emballage à bulles qui les enveloppe! J’ai même eu du mal à m’en défaire!

Le site velasdeolor propose presque toutes les fragrances des bougies ainsi qu’une belle panoplie d’accessoires de la marque. J’ai directement été attirée par les odeurs fraîches, « de propre » et florales car ce sont mes préférées. J’ai donc naturellement choisi des senteurs d’aloe vera, jasmin et gardénia. Mon coup de cœur pour le printemps 2015 va à la senteur « A Child’s Wish » qui me rappelle les après-midi à jouer dans le jardin au printemps lorsque j’étais enfant.

J’ai opté pour une jarre de taille moyenne (car c’est également un joli objet de décoration) et quelques tartelettes dont j’apprécie l’excellent rapport qualité-prix, leur odeur étant plus soutenue que sous le format bougie traditionnel.

De son côté, Mister n’a pas résisté non plus à quelques achats dans sa senteur favorite « Midsummer’s Night » (l’odeur la plus masculine de la marque). Il a donc choisi une jarre de taille moyenne, des tartelettes ainsi que des sprays d’ambiance.

Notez que la livraison est gratuite pour toute commande supérieure à 30 euros, autant dire qu’à 25 euros la jarre, on y est vite! Par ailleurs, une tartelette supplémentaire (en cadeau) a été glissée dans mon colis et j’avoue que la senteur fruitée (Waikiki Melon), vers laquelle je ne me serais pas tournée, m’a finalement agréablement surprise!

Je sais d’ors et déjà que je repasserai commande sur ce site dans les prochains mois et je vous le conseille vivement!

Si sois aficionados a las famosas velas Yankee Candle, os recomiendo un sitio web donde se pueden hacer pedidos desde cualquier punto de España. Este sitio es velasdeolor.es y se encuentra en el Puerto de Santa María (Cádiz).

Encontré esta página por casualidad e hice mi primer pedido en seguida. El paquete me llegó ayer por la tarde, en perfecto estado así que, aquí, destaco la eficiencia del servicio de envío! Por otra parte, es imposible que las jarras lleguen dañadas o rotas visto la cantidad de plástico de burbujas que las envuelve! Me costó un poco deshacerme de el!

Velasdeolor ofrece una amplia gama de velas y accesorios de la marca. Inmediatamente me decanté por los olores frescos, « limpios » y florales porque son los que me encantan. Elegí olores a aloe vera, jazmín y gardenia. Descubrí el olor « A Child’s Wish » en los nuevos productos de la primavera 2015 y ya se ha convertido en mi olor favorito. No sabría cómo describirlo, a mi el olor me recuerda a esos olores típicos de un jardín en primavera.

En cuanto al formato, elegí una jarra mediana ya que es un bonito objeto de decoración y también algunas tartas cuya relación calidad-precio es excelente. Al derretirse la cera, el olor que desprende es más fuerte que el de las velas tradicionales.

Por su parte, el Mister no se resistió a comprar algunas cosillas en la gama más masculina « Midsummer’s night » (« noche de San Juan »). Eligió una jarra mediana, varias tartas y dos ambientadores.

Una buena noticia es que el envío es gratuito para pedidos superiores a € 30 y creedme, se alcanza rápido el importe ya que una jarra mediana cuesta unos € 25. Por último, encontré una tarta de regalo en mi paquete y aunque el aroma afrutado (Waikiki Melon), no es mi favorito, reconozco que me ha sorprendido bastante.

Os recomiendo este sitio al 100%!

Haul Primor (Marbella 🇪🇸)

Que faire par temps de pluie, un samedi après-midi? Oui, vous avez bien lu! Même dans le sud il arrive qu’il pleuve et je peux vous dire, pour avoir vécu une grande partie de ma vie en Belgique, que la pluie qui tombe chez moi n’est absolument pas comparable et que les parapluies ne résistent jamais longtemps! Par chance, les jours de pluie sont peu nombreux et plutôt concentrés, ce qui signifie qu’il peut pleuvoir pendant une semaine et puis faire sec pendant 2 mois. A mon grand bonheur (saisissez l’ironie…), le Détroit de Gibraltar est la région d’Espagne où les précipitations sont les plus importantes! Qu’à cela ne tienne, hier après-midi, je suis allée faire un tour au centre commercial « La Cañada » de Marbella et après avoir mangé dans notre restaurant de burgers favori, j’ai fait quelques achats à Primor. Certains d’entre vous seront ravis d’apprendre qu’il existe en Espagne, une chaîne de parfumerie andalouse (et oui!) dont le succès est grandissant et qui fait même des adeptes outre-Pyrénnées! Primor est une parfumerie que vous trouverez principalement dans la province de Málaga mais également à Barcelone au centre commercial Maremagnum (sur le port). On y trouve des marques de luxe comme Christian Dior et Estée Lauder mais aussi toute une panoplie de marques à moindre prix dites « drugstore » chez nos amis anglais. Vous y trouverez donc du maquillage Essence, Catrice, Wet n Wild pour ne citer qu’elles et cela à des prix défiants toute concurrence. Au départ, je cherchais simplement une base de mascara et vous savez comment c’est… une chose mène à une autre et je suis ressortie avec quelques articles supplémentaires dont un cadeau (le gloss). Voici sans tarder le détail de mes petites emplettes chez Primor: IMG_7778

Un flacon de 250 ml de solution micellaire Bioderma pour peau sensible (15,95 euros), un vernis essie de 13,5 ml en teinte Bahama mama (8,95 euros), un lip gloss transparent « Mega Slicks » de chez Wet n Wild (offert – 2,99 euros), une base blanche pour cils « Lash base » de chez Essence (3,19 euros) et enfin, ATTENTION, un baked blush de chez Milani (6,99 euros – teinte 01 Dolce pink) ainsi qu’une ombre à paupières qui peut s’utiliser à sec ou humide (6,49 euros – teinte 15 Golden touch). 

J’ai déjà testé l’eau micellaire et je pense qu’elle va rapidement détrôner celle de chez Sephora pour la simple raison qu’elle ne contient pas de parfum et que la liste des ingrédients me semble un peu plus « clean » dirons-nous. J’ai rapidement swatché sur ma main le blush et l’ombre à paupières de chez Milani et bien que le blush me plaise assez, je crains que la pigmentation de l’ombre à paupières ne soit pas satisfaisante. En plus, bon j’avoue m’être jetée sur les produits Milani car c’était la première fois que j’en voyais (j’ai envie de dire « de mes propres yeux ») et que dans l’excitation du moment j’ai juste choisi ce qui me plaisait et me suis empressée d’aller à la caisse mais une fois de retour à la maison, j’ai tristement constaté qu’ils étaient en fait produits en Italie (alors que c’est une marque américaine) et assemblés en… Chine!!? Cela ne me rassure pas trop car on sait que les règlementations en vigueur dans les différents pays du monde ne sont pas les mêmes, notamment en ce qui concerne le choix des ingrédients (de fait, les premiers ingrédients sont le talc et l’aluminium) et les tests sur les animaux et je suis de plus en plus sensibilisée à ces pratiques monstrueuses.

¿Qué hacer un sábado por la tarde, un día de lluvia? Sí, tal y como lo lees! Incluso en el sur puede estar lloviendo y te puedo decir que, por haber vivido la mayor parte de mi vida en Bélgica, la lluvia que cae aquí no es en absoluto comparable y que los paraguas resisten bien poco! Afortunadamente, los días de lluvia son poco frecuentes y concentrados, lo que significa que puede llover durante una semana entera y después no caer ni una sola gota durante 2 meses. El Estrecho de Gibraltar es la región española donde la lluvia es la más importante! Aún así, no importa, ayer por la tarde, fui a dar un paseo al centro comercial « La Cañada » de Marbella y después de comer en nuestro restaurante favorito, hice algunas compras en Primor.  Si sois franceses o belgas, estaréis encantados de saber que en España, existe una cadena andaluza de perfumerias (¡sí!) cuyo éxito es cada vez más grande. Primor es una tienda que se encuentra principalmente en la provincia de Málaga aunque se encuentra  también en el centro comercial Maremagnum de Barcelona (en el puerto). Hay marcas de lujo como Christian Dior y Estée Lauder así como una amplia gama de marcas de menor precio llamados « de farmacia » por nuestros amigos ingleses. Encontraréis las marcas de maquillaje Essence, Catrice, Wet n Wild, para nombrar unas pocas, a precios inmejorables. Al principio, solo estaba buscando una base de rimel y ya sabéis como es … una cosa lleva a la otra y salí con algunos artículos adicionales y un regalito (el gloss). Aquí os pongo el detalle de mi pequeña compra en Primor:

Una solución micelar de 250 ml de Bioderma para pieles sensibles (€ 15.95), un esmalte Essie 13,5 ml en el tono mama Bahama (€ 8,95), un gloss transparente « Mega slicks »de Wet n Wild (de regalo – € 2,99), una base blanca para las pestañas « bases Lash » de Essence (3,19 euros) y, por último, CUIDADO, un colorete de Milani (€ 6.99 – tono 01) y una sombra de ojos que se puede utilizar tanto húmeda como en seco (€ 6,49 – color 15).

Ya probé el agua micelar y creo que va a destronar rápidamente la de Sephora por la sencilla razón de que no contiene perfume y que la lista de ingredientes parece digamos un poco más « limpia ». Probé rápidamente en mi mano el colorete y la sombra de ojos de Milani y aunque el colorete me agrada bastante, me temo que la pigmentación de la sombra de ojos no sea satisfactoria. Además y así lo confieso, me compré los productos Milani porque era la primera vez que los veía (quiero decir « con mis propios ojos ») y en la emoción del momento, me deje llevar y compré lo que más me gustaba sin pensármelo dos veces. Una vez de vuelta a casa, me di cuenta de que en realidad estaban producidos en Italia (aunque es una marca americana ) y ensamblados en China … !!? Eso no me hace mucha gracia porque sabemos que la normativa vigente en cuanto a los cosméticos en los distintos países del mundo no es la misma, especialmente en cuanto a la elección de los ingredientes (de hecho, los primeros ingredientes son el talco y el aluminio) y a la experimentación con animales y estoy cada vez más concienciada con estas prácticas monstruosas.